Bilan kiné : comparatif des différents logiciels BDK

J’ai testé pour vous les autres applications et logiciels de bilan kiné

Chaque logiciel a été testé en essayant de reproduire le bilan que j’utilise quotidiennement au travail. Les logiciels ont donc tous été testés en suivant la méthodologie suivante :

  • Remplir mon bilan d’épaule avec une douleur mixte (inflammatoire et mécanique)
  • Inscrire une valeur globale d’élévation du bras pour le médecin
  • Inscrire des valeurs analytiques (bourse sous deltoïdienne, scapulo-humérale, acromio-claviculaire, scapulo-thoracique, rachis cervicale) pour mon raisonnement clinique,
  • Ajouter quelques questions complémentaires (force, questions fonctionnelles…)

Le but est d’apprécier la qualité de l’interface, la fluidité, le cote intuitif et surtout de voir si l’on peut rentrer les informations qui paraissent importantes pour un bilan de bonne qualité.

Naturellement, étant co-fondateur de Bilan Kiné, ce test est forcément biaisé, mais j’ai essayé d’être le plus honnête et sincère possible.

Mes recherches internet m’ont permis de trouver (cliquez sur les liens pour voir le test pour chaque appli)

Il existe également des sites internet qui s’intéressent aux bilans et peuvent vous proposer des PDF modifiables :

https://www.kineonline.fr/ gratuit mais n’a qu’un seul et unique bilan à proposer.
https://kine-services.com/ qui propose des informations gratuites sur les bilans.
http://www.kine-web.com/ un site tourné vers les étudiants qui vend un « pack Bilan » pour 80€.

BDKapp (Véga)

BDKApp Bilan Kiné

bdkapp.com – Une bonne impression pour commencer, le logiciel est gratuit et facile d’accès, le graphique moderne. Je peux créer mon premier bilan d’épaule relativement vite et même le reprendre pour les bilans qui suivront pour le même patient.

De jolies images qui sont rassurantes et peuvent impressionner le patient si je lui montre le bilan. Une suite de question (un peu longue mais personnalisable) qui me permette de me laisser guider

Mais gros problème pour moi : je ne peux rentrer presqu’aucune des mesures analytiques que j’utilise quotidiennement, impossible de différencier la scapulo-humérale de la scapulo thoracique, mon raisonnement clinique n’existe plus, tout simplement.

Autre souci, le logiciel me fait des propositions farfelues, comme un « décentrage de sterno-claviculaire » et pour les scores fonctionnels, manque de chance le seul qui manque à l’appel est le Score de Constant qui est le plus spécifique et complet de l’épaule.

Au final pour remplir mon bilan je dois personnaliser tout le bilan, enlever toutes les questions dont je ne me sers pas (et que faire de celle que je n’utilise qu’occasionnellement ?) et rajouter celles dont j’ai besoin. C’est possible, mais en combien de temps ? A mon avis plus d’une heure de travail voire le triple… Et on risque de devoir faire ça pour toutes les articulations. Pour moi ce logiciel qui à nécessité un beau travail de programmation n’est malheureusement pas compatible avec ma pratique quotidienne – 2 à 4 bilan par jour entre les initiaux et les finaux. Il n’est utilisable que par les – courageux – collègues qui personnaliseront chaque articulation, et qui passe probablement la totalité de la 1ère et/ou de la dernière séance au bilan.

Pour vous faire votre avis : https://www.bdkapp.com
Entièrement gratuit

KobusApp

KobusApp Kobus App

Là, le démarrage est un peu moins évident qu’avec BDK App : je dois choisir dans une foultitude de bilans possibles, je prends celui qui me parait correspondre à mon épaule non-opéré-tout-à-fait-classique et je commence à répondre aux questions. Si on aime les questions, on est servi.

Je pense que tout les cas possibles ont été envisagés :

  • mode vie du patient,
  • histoire de la maladie, de son évolution,
  • description précise du traitement médical,  
  • dessin de la zone douloureuse (je sais que l’HAS en parle mais je n’ai jamais pu trouver ça utile ni pour le raisonnement clinique, ni pour informer le médecin),
  • douleur n°1, douleur n°2, douleur n°3…

Résultat, j’ai mis plus de 25 minutes avant d’atteindre – moralement épuisé – mon bilan articulaire et mes test spécifiques qui, pour l’épaule, sont la clé du raisonnement afin d’identifier les structures à travailler. Petit bémol supplémentaire, impossible de parler du rachis qui est régulièrement impliqué dans les douleurs d’épaule.

Là encore, pour être utilisé quotidiennement ou au moins régulièrement il faudra configurer le logiciel, bilan par bilan. De nombreux collègues travaillent entre 45 et 60 heures par semaine, faut-il encore ce rajouter du temps de travail. Pour moi, l’informatique est là pour nous faire gagner du temps.

Kobus est une magnifique bibliothèque, pour réfléchir et étudier que je conseille à tous les étudiant.e.s pour maitriser les différents phases du bilan et – bravo à Kobus – le produit est gratuit pour eux. C’est également un bon outil pour tous les kinés qui veulent enrichir leur pratique du bilan et se tenir au courant des derniers types de test ainsi que de leurs fiabilités. Cependant, ce logiciel est, pour moi, peu utilisable en pratique quotidienne. Il ne me guide pas pour mes choix de question. Le bilan n’est pas réalisable en présence du patient à moins de personnaliser chaque articulation, chaque bilan, et de passer la totalité de la 1ère et/ou de la dernière séance au bilan.

Pour vous faire votre avis : https://kobusapp.com/
25€ /mois sans engagement, 20€/mois avec engagement
Gratuit pendant 30 jours, gratuit pour les étudiants.

KinéApp (Logimax)

KinéApp Kiné App Logimax

Prise en main relativement simple, la liste des bilans sous forme de tuiles me perturbe un peu, mais je parviens à mon bilan épaule après avoir fait défiler les différents bilans sur plusieurs pages. Je commence a répondre aux questions.

Là, je me rends compte que se n’est pas moi qui prend en main le logiciel, c’est le logiciel qui me prend en main : je me retrouve a faire un score de Constant sans l’avoir choisi ! C’est certes un score important de l’épaule mais on le réserve plutôt aux chronique type capsulite rétractile (SDRC de type 1), car il est très long à réaliser avec un vrai patient ! De plus le logiciel ne me donne pas la valeur du score sur 100, qui exprime clairement l’état fonctionnel de l’épaule du patient.

Arrive ensuite un bilan articulaire passif puis actif – qui doublonne le Constant – qui comme trop souvent oublie l’essentiel : différencier l’acromio-claviculaire, la scapulo-thoracique et les 2 composantes de la scapulo-humérale. Pas de test spécifique de l’épaule pas de question sur le rachis…

Logiciel à recommander pour ceux qui on besoin d’être fermement guidé. Personnellement, je ne m’imagine pas utiliser ce logiciel, malgré une interface relativement efficace qui m’aurait permis de faire mon bilan en face de mon patient, au cours de la 1ere séance.

Pour vous faire votre propre idée http://kineapp.com/
20€ /mois sans le logiciel de gestion
Gratuit sans la transmission mail sécurisé

Follow

Follow

Pas de prix ni de démonstration en ligne, quelque image, joli mais qui ne démontre pas l’efficacité du produit.

J’ai fait ma demande en ligne pour acceder à une démonstration et j’attend…

Faites vous votre avis https://www.follow.fr/

Prix encore inconnu, le mystère plane

BDMK &Valoris (Kiné4000)

Kiné 4000 BDMK

Apparemment les solutions bilan de Kiné 4000. Elles ne sont malheureusement pas accecible depuis internet. Je teste dès que je trouve un utilisateur de ce logiciel de gestion très fiable.

Pour essayer de vous renseigner https://www.rmingenierie.net/logiciel-kine-4000/

Prix inconnu, vraisemblablement BDMK gratuit et Valoris payant pour les utilisateurs de Kiné 4000 uniquement.

Physiotest-expert.com

PhysioTest Expert Physio Test

Sur Mac Uniquement, je testerai une fois le support trouvé…

Faites vous votre propre idée https://itunes.apple.com/fr/app/physiotest-expert/id1113007667
Prix gratuit

Bilan Kiné

Bilan Kiné

N’étant pas convaincu par les logiciels existants pour réaliser un bilan pertinent en un temps raisonnable sans devoir personnaliser bilan par bilan, j’ai proposé dans Bilan Kiné les 2 solutions suivantes :

  • Réduire et sélectionner les 100 ou 150 questions possibles a la trentaine des questions que j’utilise le plus pour chaque thème (épaule, hanche, hémiplégie…) Le texte libre permettant de noter, les questions peu utilisées.
  • Permettre à l’utilisateur de choisir dans cette liste de questions celles qu’il va poser à son patient.
    • En cochant/décochant la liste de questions.
    • En utilisant un choix preconfiguré (mais tjrs modifiable) par bouton type: tendinopathie, traumatisme, post opératoire…

Au final, un bilan d’une dizaine de questions adaptées à mon patient, utile au raisonnement clinique et au médecin qui veut suivre l’évolution du traitement. Un bilan que je peux réaliser en présence du patient, sans y consacrer obligatoirement toute une séance. Pas besoin de revenir finaliser le samedi matin, les 15 ou 20 bilans (initial, intermédiaire, final, renouvellements d’ordonnance) que la législation nous demande de réaliser par semaine.

Faite vous votre avis -> bilankine.fr
A partir de 21€/mois
Démonstration gratuite

Je crée mon premier bilan en quelques instants.

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

Bilan Kiné

Marketing

Double Click.net
Tawk
Facebook

Analyse des visiteurs

Google Analytics

Autres

Mailchimp