La cotation bilan kiné passe de 17,43€ à 23€ le 01/07/2018

A compter de demain (premier juillet 2018) la cotation du BDK ( couramment appelé bilan kiné) sera revalorisée. Pour le moment, il est à 17,43€ (AMS 8.1) et augmentera de trente-deux pourcent pour atteindre 23€ (AMS 10.7)

Accès rapide [mise à jour 21/02/2019]

Les kinésithérapeutes peuvent donc facturer leurs BDK lors de la première séance, indépendamment du nombre total de séances prescriptes.

Avenant N°5 à la convention des kinésithérapeutes

Le bilan diagnostic kinésithérapique est revalorisé au premier juillet 2018.

Revalorisation financière de la cotation bilan kiné

  • Le Bilan Kiné classique passe de 17,43€ à 23€
  • Le Bilan Kiné neuro passe de 21,70€ à 23,22€

Facturable dès la première séance

Avant l’avenant numéro cinq, le kiné ne pouvait facturer un bilan qu’à partir de 10 séances effectuées et facturées, il peut désormais facturer à la première séance quelque soit le nombre de séances prescrites.

Exemples

Avant l’avenant numéro cinq, on ne pouvait facturer le bilan kiné qu’à partir de la dixième séances puis toutes les vingt séances. Depuis l’avenant, on facture dès la première séance, le reste ne change pas.

Entorse de la cheville

Bilan kiné en plus de la première séance = 39,13€

Bronchiolite

Bilan kiné en plus de la première séance = 40,20€

Mise en sécurité juridique des bilans

Grâce à l’avenant numéro cinq, les kinés n’encourent plus aucun risque juridique pour la facturation des bilans et peuvent les facturer sans être inquiétés.

Quand facturer le bilan ?

Pour chaque ordonnance : 

  • A la première séance
  • A la 31ème  séance
  • A la 51ème séance
  • A la 71ème séance
  • Etc toutes les 20 séances

Les ordonnances de neurologie sont légèrement différentes :

  • A la première séance
  • A la 61ème séance
  • A la 111ème séance
  • A la 161ème séance
  • Etc toutes les 50 séances

En pratique, et à moins que le médecin ne nous laisse totalement les mains libres comme nous le demande l’arrêté du 22 février 2000, nous recevrons des ordonnances quantitatives +/- courtes, 8, 12, 15, ou 20 séances.
Auquel cas nous facturons à la première de chaque nouvelle ordonnance.

Dans le cas d’ordonnance non quantitative sur les pathologies référenciées par l’HAS n’oubliez pas d’envoyer la DEP et le bilan (sans facturation supplémentaire) a la CPAM qui a 15 jours pour s’opposer à la poursuite des soins.
Attention si vous n’envoyez pas le bilan, la Caisse a 2 ans pour s’opposer au remboursement et vous demander de rembourser les soins excédent le référentiel !!

Les référentiels ne changent donc rien à la facturation, ils nous obligent à transmettre le bilan au bout de xx séances.

Arrêté du 22 février 2000 – Kinésithérapie

Ce jour là, le législateur a très clairement demandé aux médecins de faire des ordonnances de kiné non quantitatives, (le kiné choisit le nombre de séances) et non qualitative (le kiné choisit ses techniques)

Si certains médecins jouent le jeu, la grande majorité d’entre eux ne le fait pas ; c’est qu’une confiance insuffisante est accordée aux kinés pour nous laisser cette liberté.

Mais combien d’entre eux reçoivent la synthèse de bilan que le législateur nous demande d’envoyer en contrepartie ?

Faites vos bilans et envoyez les, un bilan, même moyen, vaut mieux que pas de bilan du tout.

[Sources : SNMKR]

* Saviez-vous que vous pouvez renouveler une ordonnance sans forcément passer par le médecin G ?

Je crée mon premier bilan en quelques instants.

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

Bilan Kiné

Marketing

Double Click.net
Tawk
Facebook

Analyse des visiteurs

Google Analytics

Autres

Mailchimp