BDK : « Le compte n’y est pas ! » Vraiment ? Voyons ce que disent les mathématiques

Dans cet article, vous découvrirez que les BDK représentent en moyenne 6228,4€ par an pour les kinés du Languedoc-Roussillon. Vous découvrirez que depuis le 1er juillet, les revalorisation de l’Avenant V aurait pu rapporter 754,2€ de plus à chaque kiné du Languedoc-Roussillon. Tout cela à condition bien sûr de facturer ses bilans… Mais commençons par le commencement :

Suite à un certain nombre de publication, je me suis interrogé. Est-il vrai, comme l’affirme la FFMKR que « le compte n’y est pas » suite à la publication des chiffres CNAM ? Elle avance le chiffre de 450€ d’augmentation là où la Sécurité Sociale anticipait 1300€ de revenu supplémentaire par kiné en 2018. N’étant pas spécialement rebuté par les mathématiques, je me suis penché sur la question.

La FFMKR explique en substance que

« Pour la majorité des praticiens, les revalorisations perçues en 2018 ne concernent que les changements intervenus sur les BDK. Cela ne représente que 450 € par kinésithérapeute. »

http://tinyurl.com/y23xo8zq

Rappelons en préambule que le BDK a été revalorisé depuis le premier juillet 2018 de 5,57€ (pour simplifier le raisonnement, je choisis d’exclure le BDK neuro)

Toujours d’après leurs calculs, cela signifie que les kinés ont réalisé sur les 6 derniers mois (application avenant V au 1 juillet) 82 BDK en moyenne, soit presque 14 BDK par mois. Ce chiffre est faible, mais pourquoi pas.

« Here comes a new challenger ! »

Il se trouve qu’à cette période de l’année, les kinés reçoivent leur RIAP ( Relevé Individuel d’Activité et de Prescription pour les intimes) dont vous pouvez visualiser un exemple au bas de cette page. Les moins kinés d’entre nous découvriront à la lecture de ce document qu’un référentiel région est mentionné sur chaque RIAP. En l’occurrence, pour le Languedoc-Roussillon, la ligne « Nombre total d’actes remboursés » est très intéressante. On y apprend que dans le département 66, le nombre moyen d’actes remboursé est 4062, pour 19,49 par patient.

Nerd Alert, si vous n’aimez pas les maths, passez directement à la conclusion en gras

En faisant une division, on peut donc en déduire le nombre de patients : 4062 / 19,49 = 208,4 patients en moyenne sur l’année.

En reprenant le nombre d’actes par patient (19,49) et en imaginant qu’un nombre moyen de séance réalisé par ordonnance est de 15 – les soins interrompus compensant les ordonnances plus longues – on peut supposer que le nombre total d’ordonnances traitées en moyenne par an par un kiné dans le Languedoc-Roussillon est de 208,4 x 19,49 / 15 = 270,8 ordonnances par an.

Et si l’on imagine que ces ordonnances sont uniformément réparties sur l’année, cela nous pousse à penser qu’un kiné traite en moyenne 135,4 ordonnances par semestre.

Or, si l’on multiplie le nombre d’ordonnances – qui doivent donner lieu réglementairement à un bilan – par la revalorisation de 5,57€, on trouve un boni de 135,4 x 5,57 = 754,2€ par kiné.

Nous sommes déjà largement au dessus des 450€ annoncés par la FFMKR, ce que semble indiquer le SNMKR dans son courrier (voir les pièces jointes en bas d’article)

Dans la foulée, cela permet de calculer le chiffre d’affaire total potentiel que représente en moyenne les BDK dans le Languedoc-Roussillon : 270,8 x 23 = 6228,4€ par an.

La CPAM a décidé, au travers de l’avenant 5 de revaloriser le bilan kiné et non le traitement. Elle pense que le travail intellectuel des kinés mérite d’être encouragé. Elle leur donne également la possibilité de s’émanciper – partiellement – du médecin.

Comme les kinés n’ont eu collectivement qu’une augmentation – chiffre national – de 450€ contre un potentiel – régional calculé ci-dessus – de 754,2€, on peut se demander pourquoi, les kinés ont dans les faits facturé beaucoup moins qu’ils n’auraient pu, se rendant en plus coupable d’un non respect de la réglementation. Mais c’est une autre histoire…

Note au lecteur : si vous m’envoyez la partie « référentiel région » de votre RIAP, je me ferai un plaisir de faire le calcul pour votre région et de l’ajouter ici même.
PPS : nous en avons profité pour mettre à jour notre simulateur de facturation

Je crée mon premier bilan en quelques instants.

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

Bilan Kiné

Marketing

Double Click.net
Tawk
Facebook

Analyse des visiteurs

Google Analytics

Autres

Mailchimp