Bilan kiné de l’épaule

Le médecin cherche une lésion anatomique de l’épaule et sa cause (l’étiologie).
Son diagnostique est précieux. Il oriente notre traitement, place les contre-indications et donne le pronostic le plus probable (l’évolution de la pathologie dans le temps).

A l’aide de l’interrogatoire, des tests cliniques, de l’imagerie et de la biologie, il classe l’épaule dans 3 catégories principales :

L’épaule dégénérative

bursite tendinopathie des muscles de la coiffe des rotateurs et du long biceps avec ou sans rupture et arthrose acromio claviculaire ou scapulo humérale (omarthrose) centrée ou excentrée.

l’épaule inflammatoire (ou pseudo-inflammatoire)

Arthrite localisé ou systémique, capsulite rétractile (syndrome douloureux régional complexe de type 1) et algoneurodystrophie (syndrome douloureux régional complexe de type 2).

L’épaule traumatique

Fracture de l’humérus (tête, col, trochiter, trochin), de la clavicule, de la scapula (glène, coracoïde, aile,..), entorse et luxation de l’acromio claviculaire et de la scapulo humérale, associé ou non à des déchirures musculaires et neurologique.

Ainsi que 2 catégories composites

L’épaule post opératoire

Tendinoplastie, capsuloplastie, réinsertion du Labrum (Bankart), butée stabilisatrice de la coracoïde (Latarget), acromioplastie, ostéosynthèse, prothèse d’épaule et prothèse inversée.

L’épaule neurologique

Dégénérative (microtraumatisme), traumatique, parfois infectieuse (Personnage Turner), centrale (épaule de l’hémiplégique), neuropathie périphérique (systémique), voire résultant d’une opération.

Nous, kiné, quelque soit la pathologie cherchons principalement à évaluer analytiquement les déficits et les troubles fonctionnel de l’épaule (incapacité et performance), par :

L’observation de la posture

De la scapula et du rachis thoraco cervical

Les tests analytiques de mobilité

  • de la scapulo humérale (décentrage antéro supérieur limitant flexion et adduction et spin limitant abduction et rotation médiale et latérale)
  • de l’acromio claviculaire (limitant l’élévation de l’épaule au dessus de l’horizontale)
  • du rachis thoraco cervical (limitant la fin des mouvements de l’épaule)

Les tests spécifiques de l’épaule

Jobe Patte, Press Belly Hawkins Neer et C Test pour vérifier l’état des tendons et des bourses séreuses.

L’état des muscles « faibles » de l’épaule

Muscle de la coiffe (infra épineux, rotateur latéral surtout) et trapèze inférieure, qui peuvent être déficitaires, contracturés voir amyotrophiés.

L’état des muscles « forts » de l’épaule

Petit pectoral, grand pectoral, grand rond, grand dorsal (ancien « abaisseur de l’épaule ») qui peuvent être hypoextensibles contracturés, hypertoniques ou surprogrammés.

Un questionnaire fonctionnel

QuickDASH, score de Constant,.. qui permette objectivement de conseiller la reprise du sport, la reprise du travail, ou l’orientation en CRF ou en Chirurgie.

La douleur

EVA, EVS, horaire, mouvement qui provoque la douleur,..

Pour les troubles neurologiques, le post opératoire et les déchirures musculaires : la force.

Pour les entorses luxation : la stabilité et l’appréhension.

C’est le diagnostic médical et le bilan kiné de l’épaule ( BDK ) qui vont sortir le patient de ses douleurs, de ses raideurs et de ses troubles fonctionnels. La haute autorité de santé ( HAS ) nous donne un nombre élevé de séances pour traiter nos patients, elle nous fait confiance. Soyons des professionnel de santé responsable, ne passons pas à coté de ce bilan. Formons-nous et communiquons avec les autres intervenants pour une meilleure efficacité.

Le DMP est pour bientôt, anticipons. Informatisez-vous : bilankine.fr

Je crée mon premier bilan en quelques instants.

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

Bilan Kiné

Marketing

Double Click.net
Tawk
Facebook

Analyse des visiteurs

Google Analytics

Autres

Mailchimp